Bienvenido a Madame Melon! Suscríbete a nuestro boletín de noticias y obtenga un 10% de descuento en su próximo pedido. Ademas, el envio es gratuito a partir de 70€ de compra!

Pachamama : comment la vision Maya impacte la mode d'aujourd'hui

La Pachamama est une ancienne divinité Inca dont le nom signifie Terre ou Mère. Dans la culture Inca et Maya, la Pachamama est une déesse clé, et un concept de vie où nature, espace et temps, ne font qu’un. Nous avons notamment été confrontées à cette vision lors de notre voyage en Argentine dans les années 2010. Aux côtés de femmes Quechuas et Aymaras, nous avons appris l’importance du Pachamama, et découvert leurs secrets textiles bien gardés. Comment cette “cosmovision” andine a-t-elle pu résister au fil du temps ? Quelles sont les traditions Pachamama qui existent encore ? Et comment la Pachamama s’intègre-t-il dans la mode d’aujourd’hui ? Nous avons mené l’enquête. 

Qu’est-ce que la Pachamama ? 

divinité pachamama

Pour la culture pré-Inca de Bolivie, la figure de Pachamama est la patronne de tout ce qui existe sur Terre ; à l’origine des êtres vivants, minéraux, mais aussi des textiles et de la technologie. Cette figure peut être bonne, généreuse, et développer la fertilité de la Terre, comme vindicative si elle ne reçoit pas son dû.

Les peuples Quechuas et Aymaras lui faisaient notamment régulièrement des offrandes, en enterrant de la nourriture, des feuilles de coca ou de la bière dans un trou creusé dans le sol. Cela permettait aux peuples de remercier la patronne Pachamama pour sa générosité, mais permettait aussi de s’attirer ses bonnes grâces pour les futures récoltes.  

Même si la Pachamama est avant tout une divinité, la divinité “Mère Nature”, c’est également une philosophie de vie, et un concept de la cosmovision andine. La cosmovision andine correspond à des milliers d’années de culture, de croyances, de conquêtes et de civilisations ; elle est un métissage andin s’étendant de la Colombie au Chili, en passant par l’Équateur, le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. Dans cette cosmovision, toutes les entités naturelles sont liées entre elles - l’humain y compris. La nature n’est pas au service de l’Homme, l’Homme est au même niveau que la nature. La cosmovision andine met donc la nature au cœur de ses actions, et la pachamama peut être vu comme les droits fondamentaux de la nature. Elle est “la vision d’un monde en harmonie où l’Homme est en fait une composante de la biosphère au sein de laquelle tout organisme vivant évolue.” (Source). 

Quelles sont les traditions Pachamama ?

En plus des rituels et offrandes en faveur de la déesse Pachamama, la culture andine est marquée par le tissage de textiles à la symbolique très forte : les aguayos. C’est notamment avec ces tissus que Madame Melon a travaillé pour sa collection Argentine

voyage andes Madame Melon

L’aguayo est un tissu traditionnel andin coloré, tissé par les femmes au Pérou et en Bolivie. Il est généralement fabriqué à base de laine de lama, de mouton ou d’alpaga, et il est teint naturellement. Très résistants, les aguayos traditionnels étaient utilisés lors de déplacements des peuples pour transporter les bébés dans le dos, des affaires, ou bien s’asseoir ou dormir dessus. 

Les aguayos décrivent avec leurs couleurs ou leurs motifs des histoires et symboles des peuples andins qui les ont tissés. Les méthodes et techniques varient d’une région à une autre, tout comme les styles d’aguayos. En plus d’être un objet très symbolique, l’aguayo est encore utilisé quotidiennement aujourd’hui par les indiens de l’altiplano. 

Comment la Pachamama se traduit-il dans la mode d’aujourd’hui ? 

Les marques de mode qui se disent inspirées par la Pachamama utilisent généralement des textiles et du cuir des andes, ainsi que des techniques de fabrication des peuples Quechuas ou Aymaras.

Chez Madame Melon par exemple, nous avons nommé notre collier Pachamama car il nous a été inspiré suite à notre voyage en Argentine et au Guatemala, et que nous l’avons fabriqué à partir de tissus traditionnels dénichés sur place. Sa forme s’inspire aussi des bijoux traditionnels Mayas. Nous avons ensuite décliné ce modèle de collier selon les destinations de nos voyages, avec à chaque fois des tissus traditionnels différents. 

Collier Pachamama Argentine et Sac Humahuaca

Nous avons par exemple le collier Pachamama Guatemala, qui est le premier modèle de Pachamama que nous avons créé. Puis est venu le collier Pachamama Argentine, créé à partir d'un tissage tissé à la main par une coopérative de femmes Quechuas, du nord ouest Argentine, et ensuite monté dans notre atelier de Barcelone. Nos derniers voyages ont donné naissance aux colliers Pachamama du Vietnam et du Maroc, eux aussi créés avec des textiles tissés par des coopératives de femmes dans ces deux pays-là. 

collier Pachamama Guatemala

Enfin, impossible de ne pas mettre à l’honneur l’aguayo dans une de nos pièces de maroquinerie. Nous avons choisi d’insérer ce textile andin vibrant de couleurs dans nos pochettes Yavi et nos sacs Cachi, fabriqués en cuir et chaîne en laiton doré dans notre atelier de Buenos Aires.

Découvrez toute notre collection inspirée du Pachamama ici